CARBONE MODIFIÉ

Par
Carbone modifié

Dans un avenir pas si lointain, la mort n’est plus définitive : vous pouvez sauvegarder votre conscience et vos souvenirs et les réimplanter dans un nouveau corps. De fait, pour Takeshi Kovacs, mourir n’est plus qu’un accident de parcours : il a déjà été tué plusieurs fois. C’étaient les risques du métier dans les Corps diplomatiques, les troupes d’élite du Protectorat des Nations unies expédiées à travers la galaxie. Mais cette fois, on le ramène sur Terre pour mener l’enquête : un riche magnat veut élucider sa propre mort. La police a conclu au suicide. Or, pourquoi se suicider quand on sauvegarde son esprit tous les jours, certain de revenir parmi les vivants ?

  • Date de parution : 03/10/2008
  • ISBN : 9782811200589
  • Prix : 8.20 €
  • Nombre de pages : 544
  • Type : Poche
  • Edition : Brochée
  • EAN : 9782811200589


Découvrez le livre sur

Critiques sur Babélio


Par ShubNiggubarth
Je suis venu à ce livre après avoir regardé la série. Je précise parce que pour une fois je me suis lancé dans une lecture après avoir fait connaissance avec les personnages sur écran digital. Fo...Lire la suite

Par ASaulot
Une intrigue complexe et palpitante. Le chemin emprunté par le personnage principal, Takeshi Kovacs, est semé d'embûches, d'autant que l'homme a eu l'occasion de se faire un certain nombre d'ennemis. ...Lire la suite

Par Bruno19
Alered Carbon..Carbone modifié...C'est ainsi que se résume la technologie à la base de cet univers. Après l'enfance chaque individu est digitalisé et se voit insérer une "pile", sorte de puce électron...Lire la suite

Par lasorcieredesmots
j'ai plutôt aimé ce roman. Certes, je lui ai trouvé quelques points négatifs, mais je me suis bien amusée avec lui, notamment pendant toutes les scènes de combat. J'ai aussi pas mal frissonné pour le ...Lire la suite

Par celindanae
J'ai acheté récemment ce roman après avoir entendu parler de son adaptation en série par Netflix. Dans l'idéal, j'aurai voulu lire le roman avant de voir la série mais malheureusement je n'en ai pas e...Lire la suite